Kanto piglet

Publié le 30 Avril 2019

L’équilibre fragile entre les gènes, l’environnement et la performance

Dans le domaine scientifique, le débat entre l’inné, autrement dit la nature, et l’acquis, est le sujet de nombreuses études sur le comportement humain. Vos actions et votre personnalité sont-ils déterminés par vos gènes ou par l’environnement dans lequel vous êtes élevé ? Dans de nombreux cas, les résultats montrent que c’est une combinaison des deux facteurs qui intervient.

De la même façon en sélection animale, deux génétiques identiques peuvent répondre différemment à deux environnements d’élevage différents qui vont impacter leur performance. Le code génétique d’un animal (ou génotype) est lié à différentes caractéristiques, et l’interaction entre le génotype et l’environnement peut faire une différence sur la performance. Ceci est tout simplement appelé l’Interaction Génotype Environnement (GxE). La GxE peut intervenir au niveau du phénotype et avoir un impact majeur sur les gains génétiques. Nos programmes de sélection équilibrés prennent en compte l’interaction GxE de plusieurs manières afin d’assurer la bonne performance de nos animaux dans un environnement commercial.

Voici des exemples de trois différentes espèces : le saumon, les poules pondeuses et le porc.

Saumon

La région XII est en voie de devenir une des principales zones de croissance pour la production de saumon au Chili. Cette région du sud possède une eau plus froide, moins salée, et une photopériode extrême comparé aux autres régions. Pour produire du saumon de l’Atlantique qui va prospérer dans ce nouvel environnement, des familles spécifiques doivent être étudiées par rapport à cette configuration et sélectionnées en se basant sur leur performance.

Une étude indépendante a récemment été réalisée afin d’examiner l’impact de régions du Chili différentes sur la performance de la famille en utilisant des sentinelles Hendrix Genetics.


Les principaux résultats :

  • Les corrélations génétiques entre les caractéristiques mesurées dans deux régions (région XI et région XII) indiquent une forte interaction GxE pour le saumon atlantique.
  • En sélectionnant les 10% des meilleures familles pour la production dans la région XII, basé sur les données de performance de cette région, un gain moyen de 804 grammes peut être réalisé. Ceci comparé à la sélection de familles basé sur les données collectées en région XI.
  • Une forte interaction GxE était également présente pour les caractéristiques incluant la couleur du filet, la déformation et la maturité.

Notre programme de sélection chilien à Catripulli, de même que nos autres groupes de sentinelles à différents endroits, nous permettent de sélectionner des produits adaptés à chaque région dont la performance est liée à l’environnement adéquat.

Poules pondeuses

Avec des clients présents dans le monde entier, nos poules pondeuses doivent nécessairement être testées selon une grande variété d’environnements. Au sein du département R&D Ponte, les oiseaux pedigree sont élevés dans un environnement commercial dans environ 25 sites dans le monde. Des centaines de milliers d’oiseaux sont examinés et les données de leur performance sont collectées. Les oiseaux commerciaux croisés testés sont les filles de coqs présélectionnés. En testant un grand nombre d’oiseaux, nous avons ainsi la possibilité de réunir un grand nombre de données. Par ailleurs, nous testons la descendance des coqs dans la lignée commerciale à au moins deux endroits pour que nous puissions intégrer les effets de la gestion, de l’alimentation et les différences de climats dans l’analyse.

Swine

Au sein du département R&D Porc, l’interaction GE est pilotée de plusieurs manières différentes. Les fermes de sélection porcines sont situées dans différentes régions, dont la France, l’Espagne et le Canada, où les animaux sont nourris en utilisant le même régime alimentaire mais dont les ingrédients diffèrent selon les pays et les régions. De plus, en échangeant la semence entre l’Europe et le Canada, nous avons des membres de la famille dans les deux régions, et nous sommes capable d’évaluer la performance animale liée aux ingrédients de l’aliment local.

BioHypor est un programme pour nos lignées femelles où une mini-ferme de sélection est mise en place au sein des systèmes de production de nos clients. Ces systèmes sont situés dans le monde entier et nous permettent de recueillir des données sur les caractéristiques de reproduction dans tout type d’environnement. En plus de ces données réunies dans ces mini-fermes de sélection grâce au programme BioHypor, nous collectons les données de reproduction d’autres 75 000 – 100 000 truies que nous envoient nos clients. Le fait de combiner ces données de plusieurs sources nous permet de mieux comprendre et prédire la performance dans des environnements variés.

Pour nos lignées mâles, nous avons mis en place la CCPS (Combined Crossbred & Purebred Selection) pour tester la performance en finition du croisement tripartite dans un environnement commercial. Pour cela, nous testons des centaines de descendants de chaque verrat pour récupérer des données sur la performance de leur descendance dans des conditions commerciales. Nous avons récemment mis en place une nouvelle version du CCPS, où l’attention est principalement portée sur la robustesse. C’est une caractéristique avec une faible héritabilité, donc en testant un grand nombre de descendants par verrat, cela nous permet ainsi d’obtenir une bonne différenciation entre les verrats et les familles.

Tous les ans, nos départements R&D travaillent afin de continuellement améliorer notre performance. Une partie de ce travail consiste à tester et à recueillir des données d’un éventail de systèmes afin d’en savoir plus sur l’interaction entre le génotype et l’environnement. Tout ceci pour en faire bénéficier la chaîne de valeur pour fournir des produits efficaces et sains sur le marché.