ruby x chickens4mp.png

Publié le 28 Juin 2021

Comment la génétique animale peut contribuer à une planète plus saine

Dans le passé, l'agriculture était organisée de manière à nourrir la population comme elle l’avait toujours fait. La prise en compte de l'utilisation durable d’aliment, des terres et de l'eau n'était pas une priorité majeure. Cependant, une transformation est en train d’avoir lieu, car de plus en plus de personnes sont conscientes de la pression que subit notre planète et qui continuera de croître à l'avenir si nous nous en tenons au statu quo. Les recherches montrent qu'il est possible de produire la même quantité de nourriture tout en opérant de manière écologiquement durable. 

La génétique animale de haute qualité joue un rôle clé dans la contribution à un système alimentaire durable. Au début de la chaîne de valeur, nous tenons compte de la durabilité économique, sociale et environnementale dans tout ce que nous faisons. Quel est le lien entre la durabilité environnementale et la génétique animale, et quels sont les domaines offrant des possibilités futures ?

Comprendre les pressions environnementales

Quel genre de planète allons-nous laisser aux générations futures ? Est-il trop tard pour faire la différence ? Et comment pouvons-nous modifier notre système alimentaire pour avoir un impact positif ? Il y a beaucoup de questions, et pas de solutions faciles. Dans un premier temps, notre objectif est d'évaluer et de mesurer l'impact que nous avons sur notre environnement. L'utilisation efficace des ressources, notamment de l’aliment, de l'eau et des terres, fait partie de l'équation.

L’aliment est responsable de 50 à 80 % de l'empreinte environnementale des protéines animales. Par le passé, l'indice de consommation était surtout important pour réduire le coût de production, mais nous savons aujourd'hui qu'il joue également un rôle essentiel dans l'impact environnemental, ainsi que dans la production d'animaux de haute valeur nutritionnelle et de qualité. Pour toutes nos espèces, la mesure de l'indice de consommation est un élément clé de notre programme de sélection. Par exemple, des stations d'alimentation ont été installées dans toutes nos installations pedigree de dindes. Cela nous permet de suivre les oiseaux individuellement et de sélectionner ceux qui sont les plus efficients dans la conversion alimentaire.

Feed_Station_upgrades_Sept2016.original.jpg

Le conflit alimentation animale et alimentation humaine

Le conflit entre l'alimentation animale et l'alimentation humaine peut se résumer à une question simple : est-il efficient de cultiver des plantes pour nourrir les animaux si elles peuvent également servir à l'alimentation humaine ?  L'examen de cette question peut nous aider à créer un système plus efficient pour alimenter le monde entier.

Les recherches montrent qu'un certain nombre de facteurs influent sur la question de l’efficience de l’utilisation de terres pour des cultures destinées à l’alimentation animale. Parmi ces facteurs, le type de terre utilisé, le type d'animal et la possibilité pour les animaux de consommer des déchets que les humains ne peuvent pas consommer.

Dans certains cas, les cultures constituent une utilisation plus efficiente des terres pour la production de protéines. Cependant, dans d'autres exemples, les animaux sont plus efficients dans l'utilisation des terres pour produire des protéines. Par exemple, l'élevage de vaches laitières sur un sol tourbeux s'avère être une utilisation beaucoup plus productive de la terre que d'essayer d'y faire pousser des cultures pour l’alimentation humaine. D'autres exemples sont basés sur l'apport en aliment. Les poules pondeuses peuvent utiliser des nutriments que les humains ne peuvent pas utiliser. Il faut donc examiner cela de plus près. Sans comprendre et étudier ces pressions environnementales, nous ne pouvons pas, ensemble, trouver les méthodes les plus efficaces pour produire de la nourriture.

Quel rôle joue la génétique animale ?

La génétique animale peut offrir des solutions éventuelles pour réduire l'impact environnemental. En examinant la génétique animale, nous pouvons augmenter la capacité d'adaptation d'un animal à un type de régime spécifique. Si nous pouvons ajuster la capacité d'un animal à convertir des régimes à faibles émissions, comme l'utilisation de flux de déchets spécifiques ou de résidus alimentaires, cela pourrait faire une énorme différence dans les émissions de carbone. Non seulement cela réduit la quantité de ressources utilisées pour l'alimentation, mais les animaux pourraient faire partie de la solution pour réduire les déchets dans le système alimentaire. La sélection d'animaux émettant moins de gaz à effet de serre est un autre moyen de réduire ces émissions. En raison de la diversité génétique, les animaux digèrent leur aliment différemment, ce qui entraîne des différences dans la production de divers gaz. Jusqu'à présent, la recherche s'est principalement concentrée sur les ruminants, car ils sont responsables d'environ deux tiers des émissions totales de GES du secteur de l'élevage. Les chercheurs mesurent le total et la composition des gaz produits par les vaches et il existe clairement une base génétique de variation de l'excrétion, ce qui laisse entrevoir la possibilité de réduire les émissions de fumier en sélectionnant des animaux à excrétion réduite.

Si l’on revient à l'essentiel, le progrès génétique progressif de chaque nouvelle génération a un impact important sur l'économie des ressources et la réduction de notre empreinte carbone. 2 % peuvent sembler insignifiants, mais 2 % de progrès génétique en plus à chaque génération réduisent l'utilisation des ressources et alimentent une plus grande partie de la population mondiale. En ce qui concerne la génétique des poules pondeuses, nous sélectionnons nos oiseaux pour qu'ils vivent plus longtemps et en meilleure santé, afin qu'ils puissent pondre 500 œufs de première qualité au cours de leur vie. Le progrès génétique progressif a permis à nos poules pondeuses de pondre beaucoup plus d'œufs aujourd'hui qu'en 1970.

eggs brown and white brasil_.jpg

Équilibre environnemental

En tant qu'entreprise de génétique, il existe plusieurs possibilités que nous pouvons étudier et soutenir. Le progrès génétique progressif nous permet d'avoir un impact sur notre empreinte carbone, mais que pouvons-nous faire d’autre pour rendre l’ensemble plus durable ?

L'application des innovations et des technologies existantes peut accroître la disponibilité des aliments et réduire l'empreinte environnementale de la production agricole. La technologie de suivi et de traçabilité, telle que la blockchain, présente un grand potentiel pour une meilleure utilisation des ressources et pour renforcer la confiance des consommateurs. Nous avons par exemple participé à un projet pilote visant à utiliser la technologie blockchain pour améliorer le bien-être animal chez les dindes. L'application universelle des connaissances et des solutions apportera des gains significatifs en termes de production, comme le rendement des cultures ou les résultats des récoltes, en particulier pour les petits agriculteurs.

Nous venons à peine de commencer à examiner les pressions exercées par la durabilité environnementale. Pour protéger la santé de notre planète et des générations futures, nous continuerons à investir dans la recherche de gains d'efficacité grâce à des protéines animales de haute qualité et à étudier de nouvelles opportunités.

Articles associés

, by
En route vers la durabilité économique

En tant que membre de la chaîne de valeur des protéines animales, la volatilité des marchés, les épidémies et les inégalités entre l'offre et la demande sont autant de problèmes qui nous empêche…

, by
Vers une nouvelle ère d’excellence avec une nouvelle équipe de Direction

Accueillir le changement est une part importante de la réussite d’une organisation. Avec notre responsabilité de contribuer à résoudre le défi alimentaire mondiale, nous souhaitons assurer le succès …

, by
Comment la génétique peut-elle contribuer à une industrie socialement durable

L'agriculture, en particulier l'industrie des protéines animales, est confrontée à de nombreuses questions en ce qui concerne les préoccupations sociétales. Comment créons-nous le bon envir…