Sustainability Africa Bill Melinda Gates Grant

Publié le 11 Décembre 2018

Investir dans un meilleur approvisionnement et de meilleures lignées pour les fermiers africains

Nous sommes heureux d’annoncer que Hendrix Genetics s’est vu attribuée une subvention pluriannuelle par la Fondation Bill & Melinda Gates pour améliorer la production de volailles en Afrique. Les objectifs du projet SAPPSA, « Sustainable Access to Poultry Parental Stock to Africa » (Accès Durable aux Parentaux Volaille en Afrique) sont de sécuriser l’approvisionnement de la génétique de parentaux vers l’Afrique et de mettre en place un programme de sélection pour continuer à développer des lignées pour les petits fermiers en Afrique.

L’élevage de volailles est une source de revenu importante pour les communautés pauvres et rurales dans beaucoup de pays africains. Dans ces pays, les petits fermiers africains contribuent grandement à la production de volailles. En Ethiopie, par exemple, les petits fermiers sont responsables de 90% de la production d’œufs. Actuellement, les lignées locales indigènes disponibles pour ces fermiers sont peu efficaces et moins productives, comparées à d’autres options de lignées alternatives comme Sasso. Malheureusement, les petits fermiers des zones rurales n’ont pas accès à cette génétique améliorée, et doivent ainsi utiliser des animaux avec de faibles niveaux de productivité et de forts taux de mortalité. L’accès à un poulet amélioré à double fin pourrait transformer l’activité rurale de volailles.

Un meilleur approvisionnement

Des projets déjà établis tel que « l’African Poultry Multiplication Initiative » (l’Initiative de Multiplication de Volaille Africaine) ont pour but de sécuriser la filière, du couvoir, à l’élevage, jusqu’aux petits fermiers. Cette initiative est dépendante de la disponibilité de génétique de lignées améliorées de parentaux telle que Sasso. Le projet SAPPSA pourra justement aider à pallier ce problème. 

Naomi Duijvesteijn agira en tant que Cheffe de Projet et sera responsable de la mise en place du programme de sélection. Naomi a rejoint Hendrix Genetics en Septembre 2018. Elle est récemment retournée au Pays-Bas après un poste postdoctoral à Armidale en Australie, centré sur l’utilisation du séquençage chez les moutons.

Louis Perrault, Directeur Général de Sasso, sera impliqué en se concentrant sur le processus de planification et logistique, menant à une meilleure distribution en Afrique. Une des initiatives avec lesquelles le projet SAPPSA sera en collaboration est le projet « Poulet de Faso », une initiative créée par Ceva et Sasso, et également soutenue par la Fondation Bill & Melinda Gates. Dans ce programme situé au Burkina Faso, les mâles d’une lignée locale sont sélectionnés et croisés avec des femelles Sasso. Les poussins d’1 jour obtenus ont l’avantage de posséder une génétique de haute qualité, d’être parfaitement adaptés au climat africain, et de fournir un bon revenu pour les petits fermiers africains. Tous les fermiers locaux impliqués dans ce projet sont suivis par des techniciens et soutenus avec des enseignements sur les bonnes pratiques en termes de nutrition, logement et biosécurité.

De meilleures lignées

Le projet SAPPSA comprendra également la mise en place d’un programme de sélection où nous étudierons et mesurerons les performances des caractéristiques spécifiquement pour l'Afrique. Ceci afin de garantir un oiseau adapté aux besoins locaux et pressions environnementales, de manière à ce que ces oiseaux réalisent de bonnes performances pour un fermier de basse-cour. Grâce à des lignées adaptées, les fermiers sont ainsi capables d’augmenter leur revenu et faire prospérer leur ferme.

La Fondation Bill & Melinda Gates investit dans des projets qui ont pour objectif d’améliorer la vie des populations, et nous sommes fiers de mener ce projet où la sélection va réellement avoir un impact positif. Le projet SAPPSA cherche à répondre à des enjeux tels que le soutien aux fermiers africains, dont beaucoup d’entres eux sont des femmes en charge de familles nombreuses, nourrir la population grandissante avec des protéines nutritives, et investir dans la future agriculture en Afrique.